Ce site n'est pas le site officiel des allocations familiales

L’APL : une prestation de la CAF pour se loger

Quand on rencontre des problèmes financiers plus ou moins importants, le logement représente souvent la part la plus importante du budget mensuel. Ainsi, pour alléger les dépenses des Français victimes de difficultés pour se loger, la CAF propose plusieurs prestations destinées à payer une partie du loyer – ou du remboursement de prêt pour les personnes devenues propriétaires de leur résidence principale.
L’allocation logement la plus connue de la CAF est l’APL, l’aide personnalisée au logement. Notons que l’on peut prétendre à cette prestation uniquement si le logement fait l’objet d’une convention réalisée entre l’État et le bailleur. Toutefois, de nombreux habitats sont compatibles APL – et ceux qui ne le sont pas permettent, toutefois, d’accéder à l’ALS, une autre aide proche de l’APL.

La simulation APL, qu’est-ce que c’est ?

Si vous êtes sur le point d’emménager dans un nouvel appartement ou si vous vous posez des questions sur vos droits aux allocations de la CAF, vous pouvez réserver quelques minutes afin de réaliser une simulation APL. Concrètement, grâce à un outil proposé par la caisse d’allocations familiales, vous pouvez estimer le montant de l’aide financière à laquelle vous pouvez prétendre pour vous aider à payer votre loyer ou rembourser votre prêt.
Dans le cadre de cette estimation, on vous demandera des informations comme le code postal de votre logement, votre date d’emménagement, votre situation professionnelle, la composition de votre foyer ou encore votre niveau de revenus. À la fin de l’opération, vous pouvez savoir si vous avez droit à l’APL et, le cas échéant, connaître le montant de votre prestation mensuelle.
Toutefois, cette simulation APL ne remplace pas la réalisation d’un dossier complet de demande d’allocation, à transférer directement à votre CAF. Et si vous avez une quelconque question sur l’interprétation de cette estimation, appelez le 118 918 : nous transférerons votre communication vers la caisse d’allocations familiales.

Les conditions d’éligibilité aux allocations logement

Si l’APL (aide personnalisée au logement) est la prestation la plus connue de la CAF pour les personnes cherchant à se loger, il ne s’agit pas de la seule et unique solution. En effet, si vous habitez dans un appartement ou une maison n’ayant pas fait l’objet d’une convention APL, par exemple, vous pouvez probablement prétendre à l’ALS, une autre allocation susceptible de vous aider à payer votre loyer ou à rembourser votre prêt.
Quelle que soit l’allocation logement à laquelle vous prétendez, plusieurs conditions sont nécessaires en vue d’obtenir cette prestation sociale. Avant toute chose, vous devez être ressortissant français et, si vous êtes ressortissant de l’Espace Économique Européen (Eee) ou de Suisse, vous devez pouvoir justifier de votre droit de séjour (pour les étudiants) ou disposer d’un titre de séjour en cours de validité.
Vous devez également être titulaire de votre bail (sauf mineurs non émancipés) sur un logement implanté en France et vous ne devez pas avoir de lien de parenté avec son propriétaire. Des conditions de ressources s’appliquent également à l’allocation logement, sachant qu’il n’est pas possible d’obtenir l’APL ou l’ALS si vous ne payez ni loyer ni redevance. Enfin, des critères de décence sont directement liés à ces allocations : si vous vivez dans un intérieur considéré comme insalubre, vous risquez d’obtenir un refus suite à votre demande d’APL.