Ce site n'est pas le site officiel des allocations familiales

Tout ce qu’il faut savoir sur la Prime de Noël

Si vous êtes bénéficiaire du RSA, vous pouvez avoir droit à la prime de Noël. Il s’agit d’une prestation versée automatiquement par la CAF aux personnes concernées : le virement est effectué au cours du mois de décembre, juste avant les fêtes de fin d’année.
D’une façon générale, cette aide existe depuis 1988. Elle est théoriquement reconduite tous les ans : au cours du dernier trimestre de l’année, on obtient les informations liées aux conditions d’attribution et à la date à partir de laquelle les bénéficiaires pourront compter sur cet argent.

Prime de Noël : une aide principalement dédiée aux bénéficiaires du RSA

Les individus ayant le droit de toucher la prime de Noël sont, le plus souvent, des personnes vivant chaque mois avec le RSA (revenu de solidarité active). Pour eux, le montant de cette prime exceptionnelle est évalué en fonction de la composition du foyer (couple ou personne seule, avec ou sans enfants).
En outre, il faut savoir que la CAF accorde une prime de Noël à certains autres de ses allocataires. Parmi les personnes concernées, on identifie celles qui touchent : l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation équivalent retraite (AER), la prime transitoire de solidarité (PTS) ou encore la prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité.

Le montant de la prime de Noël

Chaque année, le montant de la prime de Noël est communiqué par la CAF. Il est régulièrement réévalué, en fonction de plusieurs paramètres. À titre d’exemple, en 2016, un bénéficiaire du RSA seul et sans enfant obtenait 152,45 €. Un couple avec deux enfants pouvait, quant à lui, prétendre à une prime de 320,14 €.
L’évaluation des droits pour chaque bénéficiaire est légèrement différente quand l’allocataire bénéficie d’une aide autre que le RSA. En effet, un montant forfaitaire et fixe est valable pour tous les sujets percevant une prestation autre que le RSA. Il était de 152,45 € en 2016.