Ce site n'est pas le site officiel des allocations familiales

Réaliser et comprendre son estimation RSA

Vous avez peut-être droit au RSA sans le savoir : afin de mieux connaître votre situation, vous pouvez vous connecter sur le site web de la CAF dans le but de réaliser une estimation RSA. Pendant quelques minutes, vous allez saisir des informations sur votre famille, vos ressources et votre lieu de vie. À la fin de cette démarche, vous pouvez savoir si vous avez droit de percevoir le Revenu de solidarité active.
Malgré tout, il n’est pas forcément simple de bien interpréter les informations délivrées par la CAF. Ainsi, pour obtenir des conseils plus personnalisés et adaptés à votre situation, il est vivement conseillé de composer le 118 918. Nous transférerons votre communication vers les services de la Caisse d’Allocations Familiales.

Les critères pris en compte dans le cadre d’une simulation de RSA

Avant même de faire une demande de RSA, la simulation sur le site web de la CAF constitue une première étape utile. Dans le cadre de cette démarche durant environ 5 minutes, il est important de pouvoir remplir toutes les informations demandées pour mener l’estimation, tout en sachant que la valeur du résultat reste indicative.
Parmi les critères toujours pris en compte dans une estimation RSA, on trouve :
– La composition du foyer ;
– Le montant des ressources du ménage pendant les trois derniers mois ;
– La situation professionnelle, l’âge, etc.
Au moment de la saisie des différentes ressources, la CAF demande à connaître les revenus professionnels mais aussi les indemnités chômage, les éventuelles pensions alimentaires perçues — ou encore les allocations et aides financières.

Faire une demande de RSA suite à une estimation

Tous les résultats obtenus suite à une simulation sont indicatifs. Ainsi, après cette première étape, on doit faire une demande de RSA. Dans cette optique, un formulaire de plusieurs pages peut être téléchargé puis complété et, par ailleurs, des pièces supplémentaires sont susceptibles d’être exigées, en fonction de chaque cas particulier. Par exemple, pour les femmes enceintes souhaitant faire valoir leur droit au RSA, il faut une déclaration de grossesse.